Mon parcoursFiche_personnelle.html

mandalas

Si, loin de la tranquillité et de l’atmosphère des hauts plateaux de l’Himalaya le mandala est regardé avec admiration comme une curiosité culturelle d’un temps révolu, dans un cadre oriental, en Inde ou au Tibet par exemple, il est considéré comme une discipline majeure et sert de support à la méditation, à la connaissance de soi, au développement spirituel et à la relation.


Le but du mandala est de nous guider vers l’unité de nous-mêmes. Il nous aide à dépasser la dualité, la souffrance et nous rappelle à chaque instant que tout est impermanent, interdépendant, composé, transitoire et surtout nous relie au centre de nous-mêmes, source d’équilibre et de guérison.


Nous pouvons, sans rentrer dans des rituels/ pratiques/ initiations/ méditations/ visualisations complexes et tout en conservant l’essence des mandalas, travailler à un niveau psychologique par le simple fait du geste spontané exprimé dans un dessin (le geste spontané traduisant le ressenti profond, non court-circuité par l’aspect du mental conceptuel).

Celui-ci s’acquiert par des pratiques de méditations préparatoires de détente physique/mentale et de sensations corporelles, et aussi par la répétition de ces méditations créant ainsi les conditions d’un véritable contact entre nos racines énergétiques profondes et nous-mêmes.


Une fois la méditation terminée, nous effectuons un dessin reflétant le plus spontanément possible le ressenti que nous avons de cette expérience, en essayant de ne pas contrôler, planifier ou vouloir dire quelque chose.

Par une pratique progressive et régulière, une transformation de soi s’opère en douceur tout en apportant un équilibre au quotidien, une communication et un soutien intérieur. Les éléments, quant à eux, tout en nous permettant d’accéder à des états intérieurs plus clairs, unifiés et subtils, participent à la liaison entre le corps et l’esprit, entre la matière et l’énergie, et établissent un lien entre nous et autrui.


Bien entendu, des émotions trop fortes et perturbantes que nous avons repérées dans notre vie, nécessiteront l’accompagnement d’une aide extérieure et sûrement l’emploi d’autres méthodes que celles des mandalas.


Lorsque la personne dessine un MANDALA, elle donne des couleurs à son état d'âme du moment. Elle peut égale-ment donner une forme symbolique à son vécu, forme animale ou végétale,ou autre, elle peut lui donner un mouvement, une texture. Elle projette ainsi hors d'elle-même, ses émotions. Le MANDALA devient un miroir qui permet à la personne d'exprimer plus facilement son vécu, ici maintenant.

Sculptures Realisations.html
CollagesCollages.html
PeinturesPeintures.html